Pour le numéro 64 de la revue Guitare Classique, j’ai réalisé un long entretien avec Hopkinson Smith qui, en plus d’être le géant que l’on sait, est un homme charmant.

Voici l’introduction de cette interview :

Hopkinson Smith est aujourd’hui l’une des personnalités majeures du monde musical. Cet « Harvard man », qui a également étudié avec Emilio Pujol, est la référence dans le domaine des cordes pincées anciennes. Chacun de ses enregistrements est attendu comme un événement, et ses concerts sont courus dans le monde entier. Il a aussi formé un nombre impressionnant de luthistes – parmi les plus emblématiques, Rolf Lislevand, Xavier Diaz-Latorre ou encore Edin Karamazov, pour ne citer qu’eux. Son apport pédagogique au sein de la célèbre Schola Cantorum de Bâle, son œuvre discographique avec notamment la firme Naïve, son intense activité de concertiste, ont déjà gravé son nom dans l’Histoire de la musique. Co-fondateur, avec Jordi Savall, de l’ensemble Hespèrion XX, Hopkinson Smith se consacre aujourd’hui au répertoire soliste.

Un très sympathique concert au Vigan avec le Duo Mélisande, pour la soirée « Open Bach » proposée l’Ensemble Baroque de Toulouse le 18-01-2014 :

Le Duo Mélisande en répétition avant la soirée Open Bach, le 18-01-2014
Le Duo Mélisande en répétition avant la soirée Open Bach, le 18-01-2014

Le lendemain, j’ai été invité (en urgence !) à improviser un petit accompagnement pour un live d’Omo Bello sur TV5 Monde. Omo Bello est fantastique ! Elle vient de rafler tous les prix au concours international d’Opéra de Paris et est nominée aux Victoires de La Musique, catégorie « Révélations ». Et en plus, tout ceci est largement mérité ! Voici « Summertime », célèbre thème du génie absolu qu’est George Gershwin :

En ligne, vous pouvez écouter une large interview que Maurice Clément Faivre m’a accordée pour son émission « Guitare, mon amie ». C’est en quatre volets : un premier sur mon parcours, un deuxième sur mon déraisonnable amour des fausses notes, un troisième sur Bach et ses Goldberg, un dernier sur la voix et la guitare.